Femannose D-Mannose
Pour le traitement et la prévention des cystites et d’autres infections urinaires
Les groupes à risque
de cystites

Un problème essentiellement féminin

Près de 25 à 35 % des femmes âgées de 20 à 40 ans ont déjà souffert d'une infection aiguë des voies urinaires, 20 à 30 % de manière récurrente. Les femmes enceintes, les diabétiques et les femmes postménopausées sont particulièrement à risque. Les hommes âgés et les personnes qui portent une sonde urinaire ont un plus grand risque.

Pourquoi le diabète favorise la cystite?

Les diabétiques ont souvent des cystites et, cette fois encore, les femmes sont davantage touchées que les hommes. Quand la glycémie est élevée, les reins laissent passer du sucre dans l'urine. Ce milieu chaud et sucré constitue un terrain idéal pour les bactéries : elles se multiplient plus rapidement et le risque d'infection augmente. De plus, le diabète peut perturber le fonctionnement de la vessie, qui peut ne plus se vider complètement. La présence permanente d'urine dans la vessie favorise aussi les cystites. Chez les diabétiques, la cystite peut être plus difficile à diagnostiquer car elle est souvent indolore.

 

Le froid, l'humidité et des rapports fréquents peuvent provoquer des cystites

Le stress et le manque de sommeil affaiblissent notre système immunitaire, et le rendent plus sensible aux infections, notamment aux cystites. L'excuse classique «Je préfère ne pas m'asseoir sur ce mur» n'est pas non plus sans fondement : le froid réduit l'irrigation sanguine, notamment des muqueuses. Et les rend plus sensibles aux attaques. Après une séance de natation, il faut donc toujours penser à enfiler un maillot sec !

Enfin, l'un des principaux facteurs de risque de cystite reste malheureusement les rapports fréquents, qui irritent les muqueuses et favorisent la pénétration des bactéries dans l'urètre par frottements mécaniques.

L'hygiène, oui, mais sans excès

Et il en va de l'hygiène comme de beaucoup d'autres choses : trop est l'ennemi du bien. Dans ce cas, il s'agit de préserver le pH de la région génitale. Si vous abusez des savons parfumés, vous risquez de déséquilibrer ce pH et de faciliter la pénétration des bactéries.

Risque de cystite : qui et pourquoi ?

Groupes à risque

  • Femmes entre 20 et 40 ans
  • Femmes enceintes
  • Femmes péri- et postménopausées
  • Diabétiques
  • Hommes âgés
  • Patients porteurs d'une sonde urinaire

Facteurs de risque

  • Rapports sexuels fréquents
  • Système immunitaire affaibli par le stress
  • Hygiène intime excessive
  • Froid et humidité
  • Faibles apports hydriques
  • Variations hormonales (grossesse, ménopause)

Femannose

Femannose, qui contient deux composants que sont le D-mannose et l’extrait de cranberry, offre une nouvelle approche de traitement des cystites en cas d’infection aigüe et à titre préventif, pour adultes et enfants à partir de 14 ans.

Efficace pour le traitement et la prévention des cystites et des infections des voies urinaires.

  • Avantages du produit
    • Formule unique pour le traitement et la prévention des cystites et autres infections urinaires
    • Très bien toléré*
    • Sans développement de résistance
    • Femmes enceintes, allaitantes.
      Mais ne prendre le produit qu’après avoir consulté son médecin.
    • Goût fruité sans sucre ajouté
    • Naturel, vegan: sans gluten, lactose & agents conservateurs
    • Pour adultes et enfants à partir de 14 ans
    • Manifestation de l'effet possible dès la première prise


    (*) Etude Melisana Suisse – n = 73 personnes

    Domenici L. et al. : D-mannose : a promising support for acute urinary tract infections in women.
    A pilot study; European Review for Medical and Pharmacological Sciences (2016);20:2920-2925

    45 femmes âgées entre 18 et 65 ans avec symptômes de cystite aigue ont été incluses dans l’étude et traitées avec 3g de D-mannose pendant 3 jours et 1.5 g pendant 10 jours.

Ou demandez conseil à la pharmacie près de chez vous

 
 

Vous avez des questions sur FEMANNOSE?

Contactez-nous !

info@melisana.be

Contactez nous